Les Notables se mettent à table !

Publié le par Olivia

Les Notables se mettent à table !
Auteur : Paul Sanlaville
Editeur : Editions de L'Escargot Savant
Date de parution : 05/2017
Nombre de pages : 167
ISBN :  978-2-918299-63-9  
Collection : Bourgogne
Genre : Nouvelles

 

Résumé :

Il fut un temps où les notables se retrouvaient entre eux autour de la table, abreuvés par le vin de Bourgogne et les histoires de chacun. C'est à partir de ces agapes où le narrateur était bien souvent présent que l'on découvre les anecdotes extravagantes autour de ces derniers, rapportées par l'auteur.


 

Entre le chant irritant d'un coq à la destinée tracée dans les effluves d'un Gevrey-Chambertin, un fermier qui surprend prêtre, notaire et médecin dans une situation plutôt inconfortable et équivoque, Paul Sanlaville dévoile les récits croustillants de ces notables qui forçaient l'admiration de tous. Récit hilarant de tendresse et d'humour, dans la lignée des ouvrages précédents de l'auteur, Paul Sanlaville décrit une nouvelle fois la vie en Bourgogne à une époque où les notables, austères personnages, intriguaient beaucoup.

Après Fils de hérosJ'étais médecin à la campagneItinéraires d'un potache sous l'occupationUn Village bourguignon dans l'entre-deux guerres, et Quand la vie s'écoulait naguère en Bourgogne, on retrouve dans cet énième récit l'humour et la plume propres à M. Sanlaville, dans une élégance et une finesse dont on se délecte page à page.

Mon Avis :

Cet ouvrage est le sixième de l'auteur, il raconte les anecdotes et les histoires piquantes de ses souvenirs de médecin de campagne avec authenticité et dans un style humoristique. C'est très drôle de découvrir les situations cocasses et les bizarreries que les notables, les "grands" des villages, ont vécus. 

D'abord, parlons des notables, qui sont-ils ? Ce sont les maîtres d'école, les prêtres, les médecins, les vétérinaires, les pharmaciens, les dentistes, les hommes de loi, les notaires, les banquiers...  Quel notable est surnommé le rat de cave d'après vous ?

Ainsi, le livre parle des habitants qui espionnent les faits et gestes même modiques des notables, attendant un événement à se mettre sous la dent et les commérages vont bon train et s'il n'y a rien à dire, les gens s'ennuient !

On lit ces nouvelles comme si on était assis avec les commères en train de papoter sur les ragots, c'est rigolo, l'auteur a bien su capter notre attention, on est très curieux finalement !

Enfin, ce qui m'avait tout de suite attirée c'était les personnages et l'humour qui se dégageait du résumé, je n'ai pas été déçue. J'ai donc très apprécié ces histoires pittoresques de campagne vécues par les notables de jadis en Bourgogne. A déguster sans modération !

Mon dernier mot sera ces extraits :

- Chaque commune avait ses notables en nombre variable selon l'importance de sa population. Ils se distinguaient au premier coup d'oeil, par leur tenue vestimentaire. Tous les jours de l'année, ils portaient l'habit du dimanche contrairement aux communs des mortels. Les artisans, commerçants et paysans soumis à des travaux peu compatibles avec une telle tenue étaient, le plus souvent, attifés de vieilles nippes qu'ils usaient jusqu'à la corde.

Cette idée de patrimoine était solidement ancrée dans l'esprit des paysans enrichis qui n'avaient de cesse d'agrandir leur domaine. Même les amoureux de l'or qui, dans le calme et la solitude de la veillée, aimaient à compter leurs "jaunets", n'hésitaient pas à soulager leur gousset dès qu'il s'agissait d'acquérir un lopin de terre bien placé.

Quelques mots sur l'auteur :

L'auteur, Paul Sanlaville, est né en 1925 à Pierre-de-Bresse en Bourgogne du Sud. Après la ville, il s'installe en tant que médecin à la campagne. A la retraite depuis 1990, il se consacre depuis à des activités artistiques et à l'écriture. Il s'inspire, dans ses romans, de son vécu en tant que médecin à la campagne.

Les Notables se mettent à table !
Les Notables se mettent à table !
Les Notables se mettent à table !
Les Notables se mettent à table !
Les Notables se mettent à table !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article