SANS PITIE

Publié le par Olivia

SANS PITIE
Auteur : David Groulx
Traducteur : Eric Charlebois
Editeur : Editions David
Date de publication : 07/06/2017
Nombre de pages : 126
ISBN : 9782895976202
Collection : Voix Intérieures
Genre : Poésie

 

Synopsis :

Sans pitié offre un portrait vibrant des réalités quotidiennes d’un Autochtone vivant au Canada. Ce recueil traite d’aliénation, de division et d’appartenance, des sujets qui sont toujours d’actualité et toujours marqués du sceau des préjugés, de l’oppression et de l’injustice. Dans une langue directe et incisive, le poète les dénonce avec force et sensibilité.

Quand tu es Indien au Canada
tu sais que les policiers ne conduisent pas toujours si lentement
à Port Arthur ou Tuxedo
tu sais que tu es une commodité pour touristes
et une proie facile pour l’Aide à l’enfance
tes sens sont toujours affilés comme un rasoir
fébrilement à l’affût
de la société
et ceci raccourcit notre vie
et la rend précieuse
 

Poèmes de guerre et de paix, poèmes de protestation et de résistance, poèmes de regrets et d’espoir, ces mots d’une des voix autochtones les plus fortes de son époque nous tendent la main.

Mon Avis :

David Groulx est un auteur Autochtone du nord de l'Ontario. La traduction française a été assurée par Eric Charlebois.

Sans Pitié est un recueil de poésie autochtone de révolte écrit en deux parties, la première intitulée La lumière sera et la seconde Connais cette terre

Les thèmes sont la guerre, les préjugés, le suicide, le racisme, la couleur de peau, la religion, l'injustice, les inégalités, la violence... mais au bout de tout cela l'espérance.

L'auteur est écoeuré et indigné et proteste avec des poèmes éloquents, écrits avec force et parfois avec un humour féroce. Sa plume est tranchante et comparable à une épée maniée avec ardeur. 

Voici un de mes coups de coeur

Façons de parler à la terre

Le territoire est sacré
il n'y a aucun moyen de contourner ceci
tu es un étranger pour elle
il n'y a aucun moyen de contourner ceci non plus
    ma mère met des billes à mes tresses
    parce qu'elle m'aime
 
Je te dirai quelque chose
que tu ne sais pas
voici la façon de parler à la terre
     nous écoutons la terre
     et elle parle
     en saisons
     elle chante
 

La vie courante des Autochtones vivants au Canada est donc décrite de manière retentissante comme un "grand coup de gueule" critique et un cri du coeur porté vers l'espoir. Une lecture vivante qui ne vous laissera pas indifférent ! A découvrir sans hésitation !

Mon dernier mot sera cet extrait :

Ce que nous n'avons jamais voulu

Je n'ai jamais voulu que tu ailles là
je n'ai jamais voulu que tu partes d'ici
je n'ai jamais voulu que tu ailles à un endroit
dont je n'ai jamais entendu parler
un endroit où je ne suis jamais allé
un endroit où je ne serai jamais un enfer
un endroit où je me fiche éperdument
je n'ai jamais voulu que tu tues des gens 
dont je ne me soucie nullement
Pourquoi, diable, cette guerre ?
...

Quelques mots sur l'auteur :

David Groulx est né à Elliot Lake, dans le nord de l'Ontario. Sa mère est ojibwée et son père franco-canadien. Il a déjà écrit 6 recueils de poésie. 

Publié dans EDITIONS DAVID, POÉSIE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article