La Bonne de Chagall

Publié le par Olivia

La Bonne de Chagall
Auteure : Karen Olsen
Editeur : Editions David
Date de parution : 15/02/2017
Nombre de pages : 240
ISBN : 978-2-89597-588-5 
Collection : Voix Narratives
Genre : Roman

 

Résumé :

En 1994, le milieu des arts est secoué par ce qui deviendra bientôt « l’affaire Chagall », soit le vol d’une centaine de gouaches et de lithographies du maître.

Cette histoire fascinante commence lorsqu’Irène Menskoï, une modeste bonne débarquée à Paris dans l’espoir d’une vie meilleure, entre au service des Chagall et gagne peu à peu leur confiance quand elle s’installe avec eux dans leur villa, à Saint-Paul-de-Vence, où l’artiste finira ses jours.

Profitant de son accès privilégié aux studios de Chagall, Irène tombe dans le piège d’un marchand de tableaux véreux, qui lui fait miroiter la possibilité d’être riche et libérée d’un mari abusif. Séduite, et prise dans le dédale inextricable de cette escroquerie, elle suivra son incroyable destin, dont la réalité dépasse la fiction…

Dans ce roman captivant, qui tient à la fois de la biographie et du thriller, Karen Olsen fait revivre une des plus surprenantes affaires de recels de tableaux du 20e siècle. 

Mon Avis :

Tout d'abord, un petit mot sur la couverture qui est magnifique, il s'agit d'une photographie de la Ruelle de Saint-Paul-de-Vence prise en 2013 par la photographe Alessandra Moriggi.

Ce que j'ai aimé au premier abord avec ce roman, en plus de la couverture, c'est que l'un des personnages est un célèbre artiste peintre Marc Chagall et que le récit s'inspire de faits authentiques. C'est un événement d'actualité qui sert de fil conducteur à ce roman où s'est greffée la fiction.   

Au début du récit, nous sommes en 1984, Marc Chagall et sa femme Valentina se préparent pour se rendre à leur Villa de Saint-Paul-de-Vence. Irène Madry, la bonne de maison, Charlotte la cuisinière et le chauffeur s'affairent tous, pour l'occasion, à leurs tâches respectives.

Ensuite, l'auteure fait un bon en arrière en 1968 et revient sur le passé d'Irène, sa vie dans le Nord-Pas-de-Calais, ses boires et ses déboires, son parcours jusqu'à son arrivée à Paris et son emploi comme bonne de maison chez les Chagall. 

Le récit est passionnant, j'ai ressenti beaucoup d'émotions. Après avoir terminé ma lecture j'ai eu envie de faire des recherches et de relire la biographie de Chagall ainsi que de visionner les photos de ses diverses oeuvres.

"La bonne de Chagall" est un roman bien écrit qui intrigue autant par la singularité du personnage d'Irène, la bonne de maison, que par la plume imaginative de son auteure. Une écriture poétique, une superbe couverture, une histoire de recel dans le monde de l'Art, des personnages attachants... tout un savoureux cocktail qui éveille notre curiosité et nous attire. C'est vraiment une très bonne lecture.

Mon dernier mot sera ces citations :

- Au bout de quelques mois, Irène, comme des centaines d'autres, se retrouvait sans travail. Petit à petit, avec leur ruse habituelle, les grands patrons avaient plié bagage, verrouillé les volets battants et abandonné châteaux et domaines à la recherche d'horizons plus prometteurs, sous des cieux plus cléments. Bientôt, la petite bonne avait l'impression de loger le diable dans sa bourse. A son tour, elle se décida à boucher son unique valise.

- Sa solitude n'était pas de vivre seule, mais de vivre presque invisible chez les autres. 

Quelques mots sur l'auteure : 

Née à Trois-Rivières de mère acadienne et de père norvégien, Karen Olsen vit maintenant à Kelowna, au cœur de la vallée de l’Okanagan. En 2014, elle fait paraître aux Éditions David Élise et Beethoven, un roman pour adolescents, dans la collection 14/18. La bonne de Chagall est son deuxième roman.  

Source : Editeur

La Bonne de Chagall

Publié dans EDITIONS DAVID

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Griboulette 23/02/2017 13:18

Il à l'air vraiment top je me demande si je ne vais pas me le prendre ! Très bonne critique ♥♥

Olivia 28/02/2017 17:18

Merci, gros bisous

deparlà 23/02/2017 09:04

Bonjour,
En tout cas ton article donne envie d'y aller!

Olivia 28/02/2017 17:19

Ce roman est super, biz