Anthracite

Publié le par Olivia

Anthracite
Auteur : Cédric Gras
Editeur : Editions Stock
Date de publication : 24/08/2016
Nombre de pages : 336
ISBN : 978-2-234-07978-6
Collection : La Bleue
Genre : Roman
 

Résumé :

« À l’hiver 2014, dans une Ukraine survoltée, la foule furieuse se mit à dézinguer toutes les idoles communistes. Elle détruisait les plâtres, les granits, les bronzes, la fonte, les effigies, elle abattait les grands Lénine, les petits, les statues où il montrait la voie (sans issue). Elle cognait le spectre d’une URSS qui la hantait. Elle défoulait sa haine contre les fantômes soviétiques, taillant tout cela en pièces et veillant jusqu’à l’aube, comme si les sculptures avaient eu le pouvoir de se redresser à la faveur de la nuit. Et d’une certaine manière c’est ce qui arriva : l’empire fut ravivé. »

 

Entre guerre civile et mines d’anthracite, deux amis d’enfance traversent leur Donbass natal dans un road-trip tragi-comique. Une grande épopée contemporaine.

 

Mon Avis :

 

Ce roman est pertinent du fait de la guerre actuelle entre la Russie et l'Ukraine qui a commencée en 2014 pendant la crise ukrainienne et qui se déroule au Sud-Est de l'Ukraine. La révolution a entraînée la destitution du gouvernement de Viktor Lanoukovytch et la naissance d'un gouvernement intérimaire dirigé par les pro-européens. Plusieurs manifestations pro-russes verront le jour dans plusieurs villes d'Ukraine dont Sloviansk, celle très peuplée de la région du Donbass et sur la presqu'île de Crimée. L'Ukraine est très divisée entre l'ouest pro-européen qui a pris le pouvoir et l'est du pays en majorité pro-russe. C'est dans ce contexte que se passe l'histoire.

 

Dans cette région du Donbass, que se disputent la Russie et l'Ukraine, vivent deux amis d'enfance appelés Vladimir et Emile, l'un est musicien et l'autre directeur d'une mine de charbon. L'auteur nous promène à travers les mines d'anthracite, les usines, les steppes...  Vladen va se mettre a jouer les provocateurs en jouant l'hymne Ukrainien pendant une fête pro-russes, ainsi il doit s'enfuir et son ami Emile décide de prendre la fuite avec lui et c'est à bord d'une Volga noire que va commencer leur périple à travers le Donbass. Ils rencontreront des personnes de divers partis politiques et chacun donnera son point de vue sur ce conflit.

 

Dans ce roman, j'ai apprécié sa sensibilité ainsi que les descriptions des steppes du Donbass, j'ai été très curieuse de lire quelques extraits de l'hymne national, de trouver des expressions comme "ces titans de la fonte" et "le pain de l'industrie" et cette citation du poète slave Apollinaire : 

"Nous n'irons pas à tes sabbats

Poisson pourri de Salonique [...]

Ta mère fit un pet foireux

Et tu naquis de sa colique.
 

La situation du conflit armé dans la région du Donbass est donc le sujet principal du roman. L'auteur, Cédric Gras, y décrit les ravages de la guerre civile et comment elle est vécue par les habitants au travers de la fuite des personnages. "Anthracite" est un livre très émouvant, et instructif à la fois.

 

Mon dernier mot sera ces citations :

 
- Hier, au bourg voisin, une femme a eu sa ferme brûlée par les séparatistes pour avoir offert de l'eau à des soldats de la garde nationale. Ils reviennent, je vous dis, les barbares de Sibérie, les Moskaly, les bilcheviki ! Est-ce qu'on ne pourrait pas vivre en paix désormais ? Et qu'est-ce qui leur a pris aussi à ces démons de l'Ouest d'entreprendre une énième révolution ?

 

- La guerre, est-ce de l'art ? La République de Donetsk, est-ce une oeuvre ?
  Il ricanait comme un soûlard.
- Une création éphémère, un gribouillis, ai-je coupé court.
 

Quelques mots sur l'auteur :

 
Cédric Gras a 34 ans, il a vécu et voyagé dix années entre la Russie et l’Ukraine et a notamment créé et dirigé l’Alliance française de Donetsk, dans le Donbass, jusqu’à la guerre. Il est l’auteur de trois ouvrages chez Phébus et a publié chez Stock L’Hiver aux trousses en 2015.
Source : quatrième de couverture

Publié dans MYBOOX, Editions STOCK

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article