La Vieille dame qui avait vécu dans les nuages

Publié le par Olivia

La Vieille dame qui avait vécu dans les nuages
Auteure : Maggie Leffler
Editeur : Harper Collins
Epreuve anticipée, non corrigée
Nombre de pages : 370
Genre : Roman historique

 

Quatrième de couverture :

L'amitié entre une pionnière de l'aviation et une jeune écrivaine.
A 87 ans, Mary Browning sent que le temps est venu pour elle de raconter son histoire et les secrets qu’elle garde enfouis depuis de si longues années. En fait, depuis le jour où un parachutiste est tombé dans le jardin de ses parents, faisant éclore son rêve : devenir aviatrice. Cette passion, Mary l’a vécue intensément, à chaque seconde de sa vie. Mais, en retour, elle a payé le prix fort, allant jusqu’à renier ses origines juives et sa famille pour suivre son destin. 
A qui confier et transmettre le récit de ce qui fut à la fois son feu sacré et sa grande faute ? La réponse arrive en la personne d’une très jeune fille. En elle, Mary croit retrouver les traits de Sarah, sa sœur adorée qu’elle a dû abandonner. Un signe du destin qui marque le début d’une amitié aussi belle qu’improbable, faite de confidences et de récits extraordinaires jusqu’à l’émouvante révélation finale...

Ce roman est inspiré de faits réels — le rôle courageux et désintéressé joué par les femmes pilotes américaines pendant la Seconde Guerre mondiale, longtemps tenu secret. En 2009, Barack Obama leur a rendu hommage devant le Congrès.
 

Mon Avis :

Je précise que l'exemplaire que j'ai reçu est une épreuve anticipée, non corrigée. Le livre qui est sorti le 2 novembre dernier contient 352 pages.

Une belle rencontre aura lieu à la bibliothèque entre Mary Browning, âgée de 87 ans et une jeune fille du nom d'Elyse Strickler qui se rend à un atelier d'écriture car elle veut devenir écrivaine. L'adolescente lui rappelle sa soeur Sarah. C'est une formidable histoire d'amitié entre l'une des premières femmes pilotes de l'histoire et une jeune auteure. Elle va lui raconter ses mémoires et lui dicter sa biographie et lui révéler ses secrets.

Mary avoue qu'elle s'appelle en réalité Miriam Lichtenstein et qu'elle est issue d'une famille juive. Elle raconte qu'un jour un avion s'est écrasé à quelques kilomètres de chez elle et quand elle a vu le pilote, elle n'a cessé de rêver de devenir pilote de l'air. La situation est doublement difficile à l'époque car Miriam est juive et veut devenir aviatrice mais c'est réservé aux hommes. Elle va faire d'énormes sacrifices pour réaliser son rêve et ce ne sera pas sans répercussions qui la tenailleront sa vie entière.

L'auteure Maggie Leffler nous fait voyager à travers cette époque avec sensibilité et justesse, elle a réalisé beaucoup de recherches et a interrogé certaines femmes pilotes de l'époque. Son écriture est dynamique et ce roman contient plusieurs thèmes, les WASP (Women AirForce Service Pilots) ou service de pilotes féminines de l'Armée de l'Air, le courage et le rôle de ces femmes pilotes pendant la guerre, leur esprit de sacrifice et l'opposition qu'elles ont subie. Aussi, la religion, l'émancipation féminine, la guerre, la famille, l'amitié.

Ce roman contient beaucoup d'émotions différentes, certaines profondes qui nous rattachent à ces femmes exceptionnelles qui s'entraînaient et partaient en missions dont l'existence était tenue secrète et dont l'organisation fut dissoute en décembre 1944. Avec cet ouvrage, Maggie Leffler leur rend honneur d'une très belle façon.

Mon dernier mot sera ces citations :

Aujourd'hui, je comprends à mes dépens que jouir de la solitude et être seule sont deux choses complètement différentes.

- Je me retrouve à San Diego, où je passe ces deux mois à tester des bombardiers B-26, de gros bimoteurs qui reviennent en pièces détachées du Pacifique. Les mécanos rebouchent le fuselage percé de trous béants, révisent le moteur, réparent le train d'atterrissage et laissent l'équipe de pilotes, exclusivement féminine, piloter ces monstres volant pour vérifier qu'ils fonctionnent vraiment. Chaque fois que nous atterrissons sur une nouvelle base militaire pour livrer un "cercueil volant", nous sommes accueillies par des pilotes masculins stupéfaits.

- Peut-être l'amour est-il comme un examen de pilotage : un test pour voir si l'on est capable de garder les idées claires et de poser l'appareil en douceur en cas de chute.

Quelques mots sur l'auteure :

Maggie Leffler est médecin de formation et romancière. Née à Columbia, dans le Maryland, elle a poursuivi ses études à l'université du Delaware et a rejoint l'AmeriCorps avant d'entrer à la St George's University School of Medicine. Elle exerce à Pittsburgh, en Pennsylvanie. La Vieille dame qui avait vécu dans les nuages est son troisième roman.

Source : quatrième de couverture

 

Publié dans BABELIO

Commenter cet article

Griboulette 19/11/2016 16:25

J'aime beaucoup ce genre d'histoire à moitié historique et mystérieuse !! Très bonne critique ♥

Olivia 19/11/2016 20:17

Oui, beaucoup d'émotions avec ce roman :)