La Légende

Publié le par Olivia

La Légende
Auteur : Philippe Vasset
Editeur : Editions Fayard
Date de publication : 17/08/2016
ISBN : 978-2-213-70057-1
Nombre de pages : 240
Collection : Littérature Française
Genre : Roman sentimental

 

Résumé : 

Malgré mes soins attentifs, l’image des saints, des idoles et des stars s’efface lentement dans leurs cadres dédorés. Et sur leurs traces disparues s’avance une autre légende, cortège silencieux et étrangement familier. À sa tête marche la femme que j’ai aimée.

Mon Avis :

Le narrateur est un ancien fonctionnaire du Vatican devenu instructeur de requête en béatifications et des ouvrages des choses saintes, de la vie des saints qui va raconter sa vie. Hagiographie ou vie de saints ou légende d'où le titre du livre.

Cet ancien prêtre livre sa vie et tout de suite il a attisé ma curiosité et ma soif de découvrir cette branche du monde religieux peu connu. A travers ses révélations, cette personne va raconter sa "chasse" des saints, des miracles, des reliques et des visions pour valider leur canonisation et c'est une réelle et totale dévotion qu'il leur voue.

Il préfère les saints aux destins choquants ou ensanglantés et il écrit six récits de saints qui auraient pu l'être, Azyle, Pie, Darie, Urbain, Gen et Otto. D'ailleurs, il éprouve une très grande admiration pour Joseph-Antoine Boullan, un prêtre français du XIXe siècle condamné pour satanisme.

Le cahier où il écrit ses récits, il l'appelle son journal spirituel accompagnant sa solitude. Même quand il n'est pas au travail, son regard est perpétuellement branché en mode mystique.

Il ne dit pas tout de suite pourquoi il a perdu ses droits sacerdotaux et il confie que c'est douloureux pour lui d'en livrer les raisons.

Quand il va rencontrer Laure au Vatican, elle va travailler avec lui et il va se perdre à travers elle, sa vie va se fissurer et il va errer. Laure sera comme une apparition qui laissera son empreinte. Elle boira toutes ses paroles à propos de ses saints et se laissera imprégnée totalement par lui.

Même si je me suis un peu perdue dans tous ces récits de saints, j'ai lu ce roman d'une seule traite. "La Légende" est un roman vibrant d'émotions avec un personnage fortement passionné que je vous invite à découvrir !

Mon dernier mot sera ces extraits :

Vingt ans dans la sainteté. Trop tard pour changer de branche. Et puis, quoi d’autre ? Sans froc, ma vie est une portée sans clef. Je survis en jouant les guides place Saint-Pierre, aux portes de ce Vatican où s’est jouée mon existence. Il y a là une vingtaine d’individus qui, comme moi, essaient d’intéresser les touristes. Certains ciblent les retraités, d’autres les familles ou les jeunes couples. Ma spécialité à moi, ce sont les congrégations étrangères : religieuses vietnamiennes, séminaristes congolais, vieux pères du Québec. Je n’ai plus l’habit, mais j’ai encore les codes : je sais distinguer les dominicaines des clarisses, les maristes des frères de l’Assomption. Je commence par invoquer leur saint patron, pour les mettre en confiance. Puis je propose un circuit « réservé aux ecclésiastiques ». La petite croix métallique que j’arbore au revers de mon veston emporte généralement le morceau : ce badge me désigne en effet comme prêtre, même si j’ai officiellement cessé de l’être. Vivant loin de Rome, mes clients ne peuvent rien connaître de mon indignité.

- Laure m'écoutait en riant, mais ne pouvait s'empêcher de jeter périodiquement, des regards de biais sur les tables voisines, dévisageant les buveurs à la dérobée, attrapant des bribes de conversations, notant mentalement les tenues et la succession des gestes. Je ne me souciais pas de sa distraction, sûr que j'étais, d'une simple inflexion de voix, de la ramener à moi. Je ne comprenais rien, en somme. Mais qui aurait compris ?

Un petit mot sur l'auteur : 

Philippe Vasset est un amateur de marges et de frontières, explorant volontiers les zones laissées en blanc sur les cartes de géographie (Un livre blanc, Fayard, 2007) ou la dernière possibilité d’une authentique création par le fondement des nouveaux cultes qui s’inventent à la lisière des villes (La Conjuration, Fayard, 2013). Pensionnaire à la Villa Médicis en 2014-2015, l’écrivain qui « emprunte les labyrinthes des énigmes du réel » (Libération) ne pouvait sans doute voir Rome autrement que comme cette usine à mythes et à légendes un peu assoupie que son narrateur tente de réveiller.

Source : Editeur

Publié dans MYBOOX

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article