RESTE

Publié le par Olivia

RESTE
Auteure : Muriel Roland Darcourt
Illustrateur : William Salvatore
Editeur : Editions Reines-Beaux
Date de publication : 17 août 2016
Nombre de pages (version numérique) : 150
ISBN (version numérique) : 978-2-39006-117-5
Collection : Amour
Genre : Romance

 

Résumé : 

Je suis née dans un cri. Un cri d'amour, sans doute. Depuis, je peins l'existence et Grégor est mon seul modèle, mon complice, mon supplice, mon feu obsessionnel. Le monde se crée à travers lui, au nom de l'idée que je voudrais qu'il soit, figurant dans mes toiles cette histoire insensée, qui me poursuit : celle de mon amour pour lui, vitrine de ma vie cassée. J'esquisse ces miettes de pensées, lorsque je le raconte, dans ma peinture par mes gestes, pour célébrer cet amour mouvementé, du moins ce qu'il en reste.

Mon Avis :

Ce qui m'a tout de suite attirée, c'est la splendide couverture artistique de William Salvatore et que ce roman soit de Muriel Roland Darcourt dont j'avais déjà découvert la plume originale dans "Les Paradis du Fou". Et c'est avec une grande joie que j'ai répondu à l'offre de service de presse afin de découvrir ce nouveau roman et je me suis régalée.

Deux enfants naissent le même jour dans des circonstances tragiques, leurs destins vont s'entrecroiser pour ensuite se superposer. L'un des personnages aura comme obsessions l'Art et Grégor qu'elle considère comme son âme soeur et fera de la peinture son exutoire aux maux et événements vécus comme des fractures.

Dans ce roman, beaucoup d'amour, de sentiments, de détresse, d'espoir, de désespoir, d'errance, le réel se mêlant à l'irréel. L'auteure réussi magnifiquement à retranscrire les conséquences d'une telle obsession et nous tient en haleine jusqu'au dénouement du récit.

Cette lecture très originale a été riche en émotions et en suspense, l'histoire est bien rythmée et j'ai de nouveau très apprécié le style bien particulier de l'auteure et sa plume exceptionnelle, captivante et poétique à souhait. J'ai aussi été très touchée par le côté psychologique traité dans ce roman. 

L'auteure signe donc un roman prodigieusement intense, je ne peux que vous conseiller de le découvrir à votre tour.

Mon dernier mot sera ces citations :

On nous mit à part. Elles n'avaient pas osé nous attacher, de toute façon nous étions déjà attachés l'un à l'autre pour la vie entière, depuis le début et inéluctablement jusqu'au terme, jusqu'à notre dernier souffle en ce monde et dans celui d'après, jusqu'à ce qu'on meure et qu'on recommence à vivre, attachés à perpétuité dans l'infini de l'existence et dans celui de l'inexistence, et quand bien même il ne restera rien, qu'il n'existera plus rien, il y aura nous. Toujours. Attachés pour toujours.

- Ma tête ne me permet plus de penser justement. C'est une mer furieuse qui peu à peu a avalé la barque fragile sur laquelle je naviguais sans bruit, tentant seulement de maintenir le cap vers la destination que je m'étais fixée, avec l'Art et Grégor pour tout horizon. Ma peinture, en ces vagues vagabondes, ne ressemble plus à rien et le modèle choisi ne fait que hanter mon esprit sombrant désormais dans la détestation. 

A la découverte de l'auteure :

Reste est le sixième roman de Muriel Roland Darcourt. Auparavant, elle a écrit Autoportraits d'un Sursis (Roman), Cinema s'Trip (Roman), La Mélancolie des Pierres (Théâtre), Bernadette la Simple Vie (Biographie), Les Paradis du Fou (Roman), Le Rôle de ma Vie (Roman Jeunesse).  

En ce moment, l'auteure écrit un roman intitulé "Alléluia" ainsi qu'une pièce de théâtre "les fiancailles". 

RESTE
RESTE
RESTE
RESTE
RESTE
RESTE

Publié dans Editions Reines-Beaux

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article