LA CAVERNE CRISTALLINE - Tome II - Le défi du labyrinthe

Publié le par Olivia

LA CAVERNE CRISTALLINE - Tome II - Le défi du labyrinthe
Auteure : Christiane de Murville
Editeur : Chiado Editeur
Date de publication : février 2016
Nombre de pages : 470
ISBN : 978-989-51-5047-2
Collection : Voyages dans la Fiction
Genre : Fantasy

 

Résumé : 

Dans ce deuxième tome, l'aventure dans la Chapada Diamantina, une région de hauts plateaux située au nord-est du Brésil, réputée pour ses paysages splendides et les richesses de son sous-sol, conduit le lecteur vers un univers encore plus fantastique. En voyageant dans le temps, le groupe de chercheurs de la caverne cristalline découvrira d'autres moments de l'histoire du petit village d'Igatu. Réussiront-ils à maîtriser ces passages dans le temps? De nouveaux défis attendent les aventuriers et ils seront confrontés aux habitants du village qui se sentent dépassés par tous les événements mystérieux et étranges de la chapada. Au-delà des répercussions des portails dimensionnels et des voyages dans le temps sur la population, chacun aura à affronter ses peurs, ses doutes et à reconsidérer ses convictions et croyances à propos de la vie. Mort et renaissance semblent se côtoyer, offrant alors une nouvelle dimension à la vie, avec différentes réalités qui se déplient dans le temps et les innombrables possibilités de manifestation de l'être.

Mon Avis :

Le défi du labyrinthe est le tome II de la trilogie "La Caverne cristalline" et comprend 69 courts chapitres et de nouveau de nombreux dessins en noir et blanc.

Au début,  le portail se referme sur les personnages qui sont heureux de se retrouver tous ensemble et satisfaits des résultats de leurs investigations dans la caverne. Ils retournent au village d'Igatu malheureusement sans Noël qui a disparu dans d'éclatantes lumières provenant des diamants qu'il avait en sa possession, mais Flora, Sofia et le professeur Sarosh restent également introuvables. Ils se remémorent leurs aventures durant leurs passages dans les dimensions en donnant chacun leurs propres impressions et conclusions.

Pendant ce temps-là Noël est à Igatu du passé et cherchent à vendre les diamants en sa possession et il est pris pour le fantôme de Léon de L'Or.

La situation est très compliquée à Igatu, il y a beaucoup de tensions, les villageois angoissent et ont peur de la prophétie de la Sainte de la Falaise de Caïn. La Sainte est surnommée la folle du belvédère, la sainte voyante de la falaise et la sainte des lépreux. En fait, c'est Sofia, la psychologue du groupe de Samuel disparue. Quand Noël le découvre, il décide de partir à sa recherche afin de retourner ensemble dans la Demeure du Très-Haut pour essayer de réveiller de nouveau les parois cristallines afin d'ouvrir le portail qui les ramènerait dans la dimension d'où ils viennent.

Samuel de son côté va retourner dans le passé à la recherche de ses compagnons disparus. Au fil de l'histoire, Samuel retrouvera Sarosh dans un piteux état et le groupe sera formé de seize membres.

C'est la Demeure du Très-Haut qui, grâce à ses cristaux, forme donc l'ouverture des fenêtres dimensionnelles faisant la connexion entre toutes les réalités parallèles.

Dans ce tome c'est la portée psychologique et spirituelle qui prime, l'exploration des possibilités infinies de la conscience dans le temps, la découverte du Christ intérieur, de la nature originelle, l'interprétation du bien et du mal. Par exemple, le Mal est défini comme un mouvement de la vie qui stimule le retour vers le bien et le bien révélant le mal de sorte qu'il se manifeste. Faire la volonté de Dieu serait de suivre le mouvement naturel de la vie sans essayer d'imposer ses propres désirs est serait appelé l'alignement à la volonté originelle. 

Ainsi dans cette suite, les intrigues sont bien présentes, les aventures sont tumultueuses et entourées de mystères.  Les péripéties seront plus éprouvantes et plus passionnantes dans le temps avec l'Igatu du présent, du passé et du futur qui se croisent.

La plume de l'auteure Christiane de Murville reste tout aussi dynamique avec ce récit dense et captivant. La portée spirituelle est pleine d'originalité. D'ailleurs, j'ai très apprécié cette suite et l'un des moments que je préfère sont les passages concernant les différentes définitions surprenantes du labyrinthe.

Ainsi "le défi du labyrinthe" est de portée spirituelle profonde et complexe se révélant être le labyrinthe de l'inconscience, en plus d'être une merveilleuse aventure dans le temps. Je vous invite à découvrir le défi du labyrinthe !

 

Mon dernier mot sera ces citations :

- Mais le démon, le vampire ou le loup-garou sont des énergies, des types de vibrations - expliqua Samuel - tout peut être interprété comme des ondes sonores en train de vibrer, comme un son qui prend une forme particulière. Chaque pensée envoie une onde qui contribue à façonner le monde dans lequel nous sommes, la réalité que nous vivons. L'être est ce que nous sommes au-delà de la forme, par delà sa manifestation dans la matérialité. Nous projetons et pensons les mondes dans lesquels nous prenons forme et apparence pour pouvoir vivre cette expérience d'éclairer la matière où nous nous trouvons, lui conférant sa dimension spirituelle et transcendant le monde matériel, atteignant un état contemplatif originel, à partir duquel on peur observer le monde et les énergies qui passent sans émettre le moindre jugement.

- Dans ce paradis éthérique terrestre, les idéaux les plus élevés de l'humanité étaient réalités et vivants. Ce centre, irradiant de béatitude, était le lieu où résidaient les sages éclairés qui veillaient sur tous les êtres, s'adaptant à chaque situation et offrant ce qu'il y avait de mieux pour favoriser l'épanouissement de chacun. La lumière qui se libérait de ce royaume sacré, de la flamme ardente centrale, était comme un élixir de vie pour la planète, soutenant l'existence sur Terre.

- Le groupe de voyageurs du temps lui raconta alors la découverte de la Demeure du Très-Haut et leurs expériences d'ouvertures de passages dimensionnels à l'intérieur de la caverne. Victor essaya d'expliquer le fait qu'eux-mêmes, les voyageurs, paraissaient avoir toujours le même âge, malgré le passage du temps, subi par tous, qui se déroule de manière simultanée dans différentes réalités et espaces parallèles. Enfin, il expliqua que les migrants du groupe apparaissaient, ponctuellement et de manière épisodique, à certains moments de l'histoire d'Igatu.

Quelques mots sur l'auteure :

Christiane Isabelle Couve de Murville est née et vit au Brésil. De père français et de mère brésilienne, elle a étudié au Lycée Pasteur, école française à São Paulo, puis elle a poursuivit ses études en psychologie et dans les sciences de l'informatique à l'Université de São Paulo, au Brésil. Diplômée docteur en Psychologie Clinique, elle a travaillé pendant plusieurs années dans cette spécialité. Après avoir publié différents articles et ouvrages universitaires, Christiane s'est consacrée à l'écriture de romans. Elle a investi également dans d'autres domaines artistiques, tels que la sculpture, le dessin et la peinture.

Source : Editeur

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article