L'homme allongé et autres nouvelles...

Publié le par Olivia

L'homme allongé et autres nouvelles...
Auteure : Edith Couture Saint-André
Editeur : Auto-publication
Conversion numérique : ChrisEbouquin
Date de publication : 22 juin 2016
Nombre de pages (version papier) : 106
ISBN : 9782955690512
Collection : humour noir
Genre : Nouvelles

 

Quatrième de couverture :

L’homme allongé : 
Qui est cet homme et pourquoi est-il allongé par terre chez Marguerite, dominatrice septuagénaire de grand renom ? 

Une belle-mère à durée indéterminée : 
Quelle tragédie lorsqu’une mère voit son fils unique la délaisser pour une femme trop jeune pour être à la hauteur de ses exigences… 

Une tête en trop : 
Lorsqu’on a vingt ans, perdre la tête est, somme toute, une occurrence assez courante et on arrive à s’en remettre assez facilement. Mais quand on a soixante-dix ans ? 

Roméo en Juillet : 
Un croque-mort qui prend son travail au sérieux a-t-il le droit de tomber éperdument amoureux d’une Valentine légère et volage ? 

Un hématome sur l’épaule : 
Le golf est un sport d’une grande violence, qui l’eut cru ? 

À cœur perdu : 
Quand on est aussi vieux que Thor, tomber amoureux d’une jeune artiste peintre réserve bien des surprises… pas nécessairement celles qu’on aurait pu imaginer.  La mort, cette empêcheuse de tourner en rond, est le fil rouge qui sinue d’un récit à l’autre pour nous rappeler que nous sommes sur terre en location de courte durée et qu’il suffit parfois d’un événement anodin pour que le bail soit annulé…

Mon Avis :

Tout d'abord, je suis ravie de redécouvrir l'auteure, Edith Couture Saint-André à travers ce recueil de nouvelles car j'avais déjà lu son roman "Mon été avec Lucifer" et je l'avais adoré. J'attends d'ailleurs la suite intitulée "Le dernier Noël avec Lucifer" avec impatience.

Pour débuter chaque nouvelle, vous trouverez la photo de couverture mais de couleur différente de ton clair et semi-transparente avec chaque titre, c'est très original.

Ce qui est très sympa aussi c'est le fait que pour débuter chaque nouvelle, l'auteure écrit une citation comme celle-ci de Hal Linden pour débuter la nouvelle intitulée "Un hématome sur l'épaule" : "Apprendre à jouer au golf, c'est comme apprendre le violon : ce n'est pas seulement difficile, c'est aussi très désagréable pour votre entourage."

J'adore y avoir retrouvé l'humour noir de l'auteure, ces nouvelles sont croustillantes et les fins macabres et inattendues et vous retrouverez des femmes plutôt dominatrices. Ces nouvelles se lisent rapidement. En fait, j'en redemande !

Mon dernier mot sera ces citations :

- Toute sa vie de mère, Rosine l'a consacrée au bien-être de son Pierrot, à ses exploits dans les affaires, à sa réussite. Elle avait eu la chance de devenir veuve très vite bon débarras et s'était retrouvée heureuse, en tête-à-tête avec son unique enfant dans la grande maison qu'avait fait construire feu son mari Dieu ait son âme. Ou pas. Honnêtement, elle s'en fout.

- Parfois il venait l'observer pour le seul plaisir des sens cette Alchimiste, cette Grande Prêtresse de la dépouille mortelle qui savait doser avec adresse les quantités exactes d'aldéhyde formique à injecter dans les artères d'un cadavre. Virtuose de la mort, Valentine avait le métier dans la peau. A tous les coups ça mettait des larmes d'émotion dans les yeux de Roméo.

Il admire les huiles rutilantes de lumière, débordantes de sensualité. Les couleurs impétueuses, épaisses et gourmandes, donnent à Thor l’envie de toucher, de goûter presque. Il enlève un gant, approche un index prudent pour caresser, ici, le bleu d’une nuit tourmentée, là, le rose d’un pétale qui semble vouloir se décrocher pour flotter jusqu’au sol et, un peu plus loin, le rouge orangé d’une lune d’automne sur les blés gras et barbus d’un champ immense.

Quelques mots sur l'auteure :

Edith Couture Saint-André est de nationalité canadienne, elle est née à Montréal. Elle est diplômée à l'Université de Montréal et a vécu à San Francisco quelques années avant de s'installer à Paris où elle y vit depuis plus de vingt ans. Elle est devenu romancière.

 
L'homme allongé et autres nouvelles...

Publié dans SERVICES DE PRESSE

Commenter cet article