Dissonance

Publié le par Olivia

Dissonance
Auteure : Erica O'Rourke
Editeur : Albin Michel Jeunesse
Traduction : Magali Duez
Mise en vente : 1er avril 2016
Nombre de pages : 560
ISBN : 978-2-226-31530-4
Collection : Wiz / Epreuves non corrigées
Genre : fantastique

 

Résumé :

A chaque fois que nous faisons un choix, un monde s'ouvre en parallèle du nôtre et nos doubles, " les échos ", y mènent leur propre vie. Del est ce qu'on appelle une Marcheuse. Elle a le pouvoir de passer d'une réalité à l'autre et est chargée de maintenir l'harmonie entre les mondes. Dans ces univers parallèles, elle ne cesse de croiser différentes versions de Simon Lane, le garçon dont elle est tombée amoureuse. En se rapprochant de celui qu'elle aime, Del va se rendre compte qu'une dissonance perturbe les échos... Elle va rapidement découvrir que le conseil des Marcheurs cache un terrible secret. Un secret qui pourrait bouleverser l'univers tout entier.

Mon Avis :

Ce roman est le premier tome de la série DISSONANCE. Ce premier livre est composé de trois grandes parties intitulées : premier, deuxième et troisième mouvement. 

A Chicago, Delancey, surnommée Del, fait partie de la famille Sullivan. C'est une famille de Marcheurs qui compte quatre membres : son grand-père Monty, sa grande soeur Addie, son père et sa mère et elle sera la cinquième. Rose, sa grand-mère a disparu lors d'une marche et n'a jamais été retrouvée et son mari la recherche toujours en glissant de monde en monde. Del, plutôt rebelle comme son grand-père, est étudiante et s'amuse à glisser d'un monde à un autre. Elle marche entre les réalités alternatives et tombe dans chaque monde sur les différentes versions du beau Simon Lane pour qui elle a un faible.

Eliot est un Marcheur, il est également son ami et étudie avec Del au lycée. Ils sont tous les deux étudiants en cinquième année des Marcheurs. Simon Lane a tapé dans l'oeil de Del. Les Marcheurs habitent le Monde Clé avec les Originaux. Dans les autres mondes, ils côtoient les Echos, les copies des Originaux, on leur apprend qu'ils ne sont pas des personnes réelles même s'ils ont l'air aussi vivants que les Originaux. Chaque monde possède sa propre mélodie.

Dans le Monde Clé, la grande autorité s'appelle l'Orphéon, plus précisément l'OCC (Orphéon Conduite du Changement).

Les Marcheurs règlent les problèmes comme les anomalies, ils traversent les pivots ( Le pivot est une porte entre les réalités, un son si imperceptible que seule une personne sur cent mille pouvait entendre). Ils peuvent être amenés à éliminer un monde pour en préserver d'autres, cette action c'est le clivage. Quand des problèmes surgissent certains mondes échos peuvent être mis sous surveillance alors que d'autres doivent être clivés. Un clivage mal réalisé peut nuire au Monde Clé et le Marcheur peut aller en prison, appelée les oubliettes. Il peut se produire des ruptures qui sont des zones d'instabilité que l'on trouve dans les Echos et qui indiquent de sérieux problèmes. Les contacts directs sont interdits mais Del étant captivée par Simon, va t'elle respecter les consignes ? Et quand ses décisions personnelles tourneront mal, quels choix prendra-t'elle ? Suivra-t'elle son coeur ou sa tâche ? Quelles que soient ses décisions, elle devra en assumer les risques et les conséquences.

J'apprécie la mise en page notamment en début de certains chapitres, une leçon pour les étudiants Marcheurs est notée comme par exemple : Un pivot doit toujours être franchi avec prudence, car le point de sortie peut receler des dangers inattendus. (Chapitre deux, "Navigation" Principes et pratiques du clivage, cinquième année)...

Je trouve la couverture très parlante, captivante et magnifique. J'ai particulièrement apprécié l'intrigue et cette romance si particulière entre Del et Simon sur fond de fantastique ainsi que les nombreux mystères de cette histoire. L'auteure a su nous plonger dans cette ambiance multimonde grâce à sa plume réaliste, conforme au récit et aux personnages qui sont très attachants. Je suis impatiente de lire la suite qui promet de belles aventures. En définitive, Dissonance est une histoire originale, atypique et très bien menée par l'auteure Erica O'Rourke, je me suis régalée.

 

Mon mot de la fin sera ces citations :

- Dans chaque monde, je laissais une étoile de papier plié, pas plus grande qu'une pièce de vingt-cinq cents. Mon grand-père appelait ça des petits cailloux. Un morceau du Monde clé, qu'on semait derrière soi pour retrouver le chemin de la maison. Quand j'étais enfant, j'avais accepté de me prêter au jeu pour lui faire plaisir Mais à présent je continuais moitié par habitude, moitié par superstition, mon rituel personnel.
 
Je masquai ma colère avec un sourire mielleux. Comment ses Echos pouvaient être attirés par moi, alors que pour ce Simon, le vrai, j'existais à peine ? Comment pouvait-il passer la soirée en tête à tête avec Bree et être en train de m'embrasser dans un autre monde ?
 
- Les gens voyaient ce qu'ils s'attendaient à voir. Leurs esprits étaient conditionnés pour ajuster l'impossible jusqu'à le transformer en probable. Voir la vérité demandait de la patience et de l'attention, et voir une personne pour ce qu'elle était vraiment était encore plus difficile.

 

Quelques mots sur l'auteure :

Erica O'Rourke est également l'auteure d'une trilogie intitulée Torn, Tangled et Bound. C'est ensuite qu'elle écrit la série DISSONANCE, la suite s'intitule HARMONIC et RESONANCE. Elle vit à Chicago avec sa famille où elle se passionne pour l'écriture de romans fantastiques et paranormaux.

 

Publié dans BABELIO

Commenter cet article