L'esclave de l'amour et de l'inceste

Publié le par Olivia

L'esclave de l'amour et de l'inceste
Auteure: Joana Gomes
Editeur : Chiado Editeur
Date de publication : Septembre 2015
Nombre de pages : 110
ISBN : 978-989-51-4652-9
Collection : Voyages dans la Fiction
Genre : Roman

 

Quatrième de couverture :

« Saisissant la jeune fille par les cheveux, Thamer l’obligea à le regarder. Dès que son regard a croisé le sien, Thamer est devenu fou et a déchiré et arraché ses vêtements. Maha tremblait de peur et de douleur. Les mains de Thamer lui faisaient trop mal sur la peau. Mais elle n'a pas essayé de se défendre. Thamer l’a complètement dénudée, il cherchait une façon de lui faire de la peine, une manière douloureuse et inoubliable de la punir et de l'humilier.

Ses yeux verts descendirent sur le corps de Maha. Sans savoir quoi et pourquoi, quelque chose se manifestait dans son corps, le laissant excité, chaud et fiévreux. Désespéré, il n'avait jamais vu une jeune fille nue. Il mordait ses lèvres sans savoir ce qui se passait en lui, ni dans son corps ni dans son cerveau. Il posa ses mains sur les petits seins de la belle Maha, qui était allongée sur le sol, le ventre vers le haut et les jambes ouvertes. Thamer ne comprenait pas ce qui se passait. »

 

Mon Avis :

Tout d'abord, je précise que ce roman est une œuvre de pure fiction, les noms, les personnages, les événements et les lieux n’existent que dans l’imagination de l’auteure Joana Gomes. 
Cette fiction est destinée à un public averti car elle contient des scènes de sexe explicites que je n’ai fait que survoler d’ailleurs. C’est un sujet délicat comme le fait imaginer le titre ainsi que la quatrième de couverture, je pense donc les lecteurs ne devraient pas être surpris. Je trouve la couverture très belle notamment par le choix des coloris.

Salima est invitée à passer ses vacances chez un ami en Arabie Saoudite. Elle se rend à Djeddah, une grande et belle ville au bord de la mer rouge. Elle y retrouve Thamer son ami d’enfance et Maha, qu‘elle a aussi connue dans le passé et qui vit avec lui. Salima se rend compte de leur situation inimaginable ainsi que de leur vie à tous les deux , elle se pose beaucoup de questions et leur demande des explications. 

J’ai apprécié la découverte de l’Arabie Saoudite, les coutumes, les fêtes, les mariages, les souks, les plats typiques. Les premiers chapitres m’ont fait voyager au Maghreb, cela m’a beaucoup plu.
Eparpillées dans plusieurs chapitres il y a les paroles de plusieurs chansons comme « A quoi sert d’avoir tout dans la vie » de José Augusto, « Talking to the Moon » de Bruno Mars pour ne citer que ces deux là.

Je pense que le roman aurait pu être plus étoffé, plus développé, avec plus de détails sur les personnages notamment leur passé afin de comprendre ou d’expliquer sans les justifier leurs comportements et leurs sentiments vis-à-vis de l’un et de l’autre. Plusieurs chapitres supplémentaires auraient ajouté de la profondeur, de la cohérence aux caractères et aux réactions des personnages par rapport à leurs sentiments qui sont difficiles à comprendre.

Cette histoire se lit très vite et d’ailleurs je ne m’attendais pas du tout à la chute de l‘histoire, la fin est vraiment surprenante et inattendue. L’auteure a su préserver la surprise jusqu’au bout.

Joana Gomes signe ici son premier roman et je suis prête à lire le prochain avec j’espère une histoire plus approfondie et plutôt réjouissante.

 

Un petit mot sur l'auteure :

Joana Gomes est née et a grandi à Sintra, au Portugal. Elle est devenue citoyenne française à l'âge de 41 ans et vit depuis en France avec sa famille.

Femme, écrivaine et rêveuse depuis son plus jeune âge, elle trouve dans la lecture et l’écriture une véritable passion. L’écriture fait partie de sa vie depuis l'âge de 10 ans, c’était alors pour elle un moyen d’extérioriser ses sentiments. Des années plus tard, le soutien et l'encouragement de son mari ont donné des ailes à son rêve d'enfance... car elle voulait écrire pour que les autres puissent la lire. Elle est attachée aux valeurs, tel que la famille, la dignité, l'amour et la passion et crois toujours en la vie... et sais que rien n’arrive par hasard !

Source : site de l'éditeur.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article