Celle qui voulait arrêter de rêver

Publié le par Olivia

Celle qui voulait arrêter de rêver
Auteure : Jessica Chopin
Editeur : Chiado Editeur
Date de publication : Novembre 2015
Nombre de pages : 160
ISBN : 978-989-51-5373-2
Collection : Voyage dans la fiction
Genre : Roman

 

Quatrième de couverture :

Marina est une jeune fille sans prétention. Ou plutôt, elle n'en a qu'une : elle voudrait être à même d'anticiper son avenir. Elle voudrait tout savoir de lui et pouvoir le maîtriser. Et puis, un soir, elle se met à rêver...

"Là, il était 3 h 11 du matin et elle se réveillait en sursaut de deux rêves très lucides qu'elle venait de faire et qui lui décrivaient la vie de deux autres femmes, de quelques années plus âgées qu'elle. Elles les connaissaient maintenant, ces femmes, non pas dans la vraie vie, mais elle connaissait les détails de leur existence. Elle les avait au plus profond d'elle-même. Ses rêves lui avaient apporté tous les détails de la vie de Céline et Stella, même ce qu'elle n'avait pas vu lui avait été conté ! Un peu comme dans une histoire pour enfant qui commence par "il était une fois". Elle était dans leur peau, voyait avec leurs yeux, vivait leurs peurs, leurs tristesses mais aussi leurs joies."

Eleanor Roosevelt disait : "Le futur appartient à ceux qui croient à la beauté de leurs rêves."

Marina y croira-t-elle ?

 

Mon Avis :

 

Marina Pellegrini aime lire, son auteur préféré est Eric-Emmanuel Schmitt. Elle a peur du noir, qui pour elle n'est que mystère.
Elle est franche, curieuse, aime plaire. Adolescente, elle apprécie retrouver ses amis et profiter de sa jeunesse.
Se pose beaucoup de questions sur la vie, sur son avenir, depuis son plus jeune âge, et sur la portée des gestes de chacun, elle se retrouve souvent plonger dans ses pensées. Se sent et pense être heureuse mais est impuissante face à l'immensité du monde.
Adhère à la devise de son père : « Il ne faut pas pleurer avant d'avoir mal »
Elle cogite sans cesse. C'est à l'âge de 25 ans qu'elle éprouve le sentiment profond qu'il est temps pour elle de choisir sa vie.
Marina fait de nombreux rêves de différentes personnes, comme Céline et Stella.
A peur que ses rêves lui provoquent des insomnies, des crises de paranoïa.
Elle prend ses rêves à la lettre comme s'ils étaient prémonitoires, elle analyse sa vie, celle de ces personnages qui lui donnent la sensation d'être vécus.
A la sensation de vivre leur vie plutôt que sa propre vie ce qui lui cause des angoisses et des incertitudes.
Marina est certaine que la vie veut lui passer des messages avec ses rêves et ses pensées. Elle se torture mentalement toute seule, se complique la vie et comme si elle devait choisir entre la vie de l'une ou l'autre pour connaitre son avenir ou pouvoir en décider.
Marina apprendra- telle à puiser ce qu'il faut dans chacun des personnages de ses rêves comme Eva, Stéphanie, Claudia et les autres et retirera-t-elle des leçons ?
En tout cas elle doit vivre avec eux car sans c'est impossible.
L'auteure Jessica Chopin dédie son livre entre autre à toutes les femmes qui ont croisé sa vie et lui ont donné du courage en souvenir. La mise en page est pertinente, chaque rêve est décrit dans un chapitre différent, il y a très peu de dialogue, le vocabulaire employé est simple, ce livre est pour tout public. Personnellement, ce livre ne m'a pas captivée, je me suis ennuyée pendant ma lecture.
Mon dernier mot sera cette citation :

Elle espérait que tout ça s'arrête bientôt, mais elle souhaitait plus que tout comprendre la signification de ces rêves, le message que son âme ou son avenir ou peu importe essayait de lui faire passer.

 

Quelques mots sur l'auteure :

 

Jessica Chopin est née en Italie en 1985. L'écriture devient sa passion et son exutoire à l'âge de 12 ans, après le décès de son père. Fortement encouragée par sa famille et son mari, elle participe à plusieurs concours de nouvelles et de poésies et publie son premier roman en Italie en 2011 : A chi fara il primo passo, sous son nom de jeune fille, Busi. Maman depuis 2014 d'une petite Cassandra, elle souhaite d'autant plus que sa famille soit fière d'elle, notamment grâce à ses écrits.

Source : Chiado Editeur 

 

 

 

 

Commenter cet article

Afternoon Tea 19/01/2016 21:20

Sympa ce livre ... je crois que je vais me le commander. Merci pour tes critiques .... j'adore ;)

Olivia 23/01/2016 18:17

Je te remercie, c'est très gentil, ça fait plaisir, n'hésites-pas à participer au concours, bon weekend

Griboulette 15/12/2015 19:09

C'est une super critique par contre ta police d'écriture est trop petite je vois rien!!!j'ai du me coller à l'écran pour voir lol